Nelligan de Pâques

Originally posted on Pays de poésie:

francis_bacon_studium_do_kucajacego_aktu

Toile de Francis Bacon

Le fils du charpentier n’a pas dit « Prends l’argile
Et fais-en ma statue pour orner les couvents ».
L’homme n’est point censé se prosterner devant
La représentation d’un prophète fragile.

Il fut sage penseur à l’expression subtile,
Et métaphysicien, et rhapsode rêvant,
Cet auteur a laissé souffler sur lui le vent
De l’Esprit. La lecture était, pour lui, facile

De la réalité, des devoirs et des droits,
Car il n’est point monté par hasard sur la croix,
Nouvel arbre dressé au jardin de son père.

Apprenons la leçon de l’héritier pensif :
L’adoration n’est pas dans les cris convulsifs,
Mais dans l’acceptation d’un quotidien calvaire.

View original

Cafard

Tags

, ,

bar

Painting by Fabien Perez

Rencontre de hasard
Parler de tout, de rien,
Prendre un verre de vin
Dans la froideur d’un bar.

Un orchestre criard
Qui n’a rien de divin.
Tout cela est bien vain,
Que faire dans ce bazar?

Vouloir tromper l’ennui,
L’espace d’une nuit
En se laissant aller.

Se perdre dans le bruit,
Ne pas croquer le fruit,
Surtout ne pas chialer.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 1,881 other followers