Fernando Pessoa – À écrire, à parler, à n’être que regard…

BEAUTY WILL SAVE THE WORLD

À écrire, à parler, à n’être que regard,
Toujours inapparents nous sommes. Ce que nous sommes
Ne peut passer ni dans un mot ni dans un livre.
Notre âme infiniment se trouve loin de nous.
Nous avons beau doter nos pensées du vouloir
D’être notre âme et d’en manifester le geste.
Nos cœurs n’en sont pas moins tout incommunicables.
Dans ce que nous montrons nous sommes méconnus.
Ni ruse de pensée ni feinte d’apparence
N’est un pont sur l’abîme entre une âme et une âme.
Vers notre être profond nous sommes les sans-ponts
Voulant pourtant clamer à leur pensée leur être.
Nous sommes nos rêves de nous, des lueurs d’âme,
Chacun est pour autrui rêves d’autrui rêvés.

*

Whether we write or speak or do but look
We are ever unapparent. What we are
Cannot be transfused into word or book,
Our soul from us is infinitely far.
However much…

View original post 109 more words

Illusion

Pays de poésie

ashes-1894

Toile de Edvard Munch

Dans un sommeil ténu
Il crut être avec elle.
Son épaule était nue
Et la nuit était belle.

Mais qu’ont-ils donc fait là ?
La fleur épanouie
Tenue entre leurs bras,
D’un seul coup s’abolit.

Et ce feu dans les coeurs,
Et ce violent émoi,
N’en resta que malheur
Pesant de tout son poids.

La poésie mourra ;
Et sa calme beauté
Au jour de son trépas
Cessera de chanter.

View original post