Sirène

Pays de poésie

mermaidsImage extraite de “Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence”

Tel fut le prix payé jadis par la sirène
À la noire sorcière, un matin de printemps :
D’abord son rouge coeur de corail palpitant
Fit place à de la chair, fragile chair humaine ;

De sa nageoire dont elle usait, souveraine,
Pour franchir sans danger les gouffres inquiétants,
Naissent jambes et pieds où la douleur s’étend,
À son rire fait place une expression de peine.

Pour l’amour d’un mortel a lieu ce sacrifice,
Pour un prince qui fut sauvé du précipice
Où s’était englouti son navire, autrefois ;

Elle a donné aussi, la fille de l’eau verte,
(Fatale à son amour sera pareille perte)
Elle a donné aussi sa ravissante voix.

View original post

One thought on “Sirène

  1. Luciole

    Et dire que nous avons été “sirènes” dans des mondes antérieurs.
    En avons-nous gardé la mémoire et qu’avons-nous perdu en échange pour acquérir la vie “terrestre”?

    Liked by 1 person

Pétales de roses

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s