8 thoughts on “Aimer

  1. L’oubli de soi, non pas comme un sacrifice mais au contraire comme la jouissance à son paroxysme.

    « Entre l’amant et le bien-aimé, il n’y pas de distance, ni de parole, que par la force du désir, ni de description, que par le goût.
    Qui a goûté, a connu. Et qui a décrit ne s’est pas décrit. En vérité, comment peux-tu décrire quelque chose quand en sa présence tu es anéanti ?
    En son existence, tu es dissout ? En sa contemplation, tu es défait ?
    En sa pureté, tu es ivre »

    Rabi’a

    Like

Pétales de roses

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s